Mairie de Vielmur-sur-Agout

Maire : Mme Catherine RABOU 
1er adjoint : M. Pascal GUILLEN
Adresse de la Mairie : 1, Place de l'esplanade - 81570 Vielmur sur Agout 
Tél : 05 63 74 30 11
Fax : 05 63 70 25 34 
Mail : vielmur.mairie@wanadoo.fr
Site internet : www.vielmur-sur-agout.fr


Ouverture au public :
     • Lundi au Vendredi de 8h à 12h et de 13h30 à 17h30
     • Samedi de 8h à 12h

Secrétaires : M. Dominique SEMENOU & Mme Elisabeth SCATTOLIN


Population : 1 552 habitants
Superficie : 1 116 ha

Cathy Rabou - Maire de Vielmur-sur-Agout

Histoire / Présentation de la commune

L'origine de la bourgade remonte au moins au 10ème siècle où "Vetus Murus" est mentionné dans plusieurs documents historiques importants. A la naissance de Vielmur ont présidé deux éléments essentiels : un site favorable sur la rive basse de l'Agout, la possibilité de franchir la rivière par un gué et l'initiative des religieuses Bénédictines qui dès 1028 fondèrent une importante Abbaye de femmes, malheureusement ravagée par la guerre de Cent Ans, les guerres de Religion et la Révolution.
Il reste encore une partie des bâtiments abbatiaux en bordure de la rivière. La chapelle abbatiale, devenue église paroissiale, d'origine romane mais portant les marques du gothique flamboyant, notamment un magnifique autel en marbre sculpté du 18ème siècle et, Place du Cardinal Bernadou, une somptueuse façade de la même époque.

 

L'Eglise Saint-Géminien

Un édifice témoin d'une riche histoire. C'est en 1028 que la puissante famille de Lautrec fonde sur les bords de l'Agoût un monastère de bénédictines. L'Eglise Saint Géminien a subi de nombreuses transformations au cours de l'histoire. Elle fût entièrement reconstruite après les guerres de religions puis agrandie pour partie au XIXème siècle. Ces aménagements se calent contre un clocher dont la base médiévale à bel appareillage de grès présente des corniches en glacis et des meurtrières, traces d'une position défensive de l'édifice, situé à un point stratégique, en bordure de la rivière. Le maître autel (1765) avec ses marbres disposés en marqueterie ainsi que le grand triptyque complètent le chœur de cette très ancienne église.