Mairie de Magrin

Maire : M. Bernard VIALA
1er adjoint :  M. Francis JULIÉ
Adresse de la Mairie : Mairie - 81220 Magrin
Tél : 05 63 70 66 32    
Email : mairie.magrin@orange.fr


Ouverture au public : Vendredi de 9h à 12h 
Secrétaire : Mme Florence BELLOTTI


Population : 129 habitants
Superficie : 807 ha

M. Bernard VIALA - Maire de Magrin

Histoire / Présentation de la commune

Magrin vient du nom d'un personnage romain "Macrinius". Vers le VIIème-VIème siècle avant Jésus-Christ, les hommes de l'âge de fer occupent Magrin soit pour y vivre, soit pour enterrer leurs morts. La première occupation intense du plateau par l'homme préhistorique remonte à la fin du IIIème millénaire et au début du IIème avant Jésus-Christ. Ces hommes s'installèrent dans la combe d'En Guille à proximité des points d'eau, ils pratiquaient l'élevage moutonnier et la culture des céréales (blé, orge).

Au Ier siècle, les Gallo-Romains s'installent à leur tour à Magrin. Collines et plateaux composent le paysage de la commune de Magrin. Cultures céréalières, prairies, bois, constituent la principale utilisation des sols par les exploitations agricoles.

A ce jour, Magrin est traversée par une ancienne voie romaine reliant les localités de Lavaur et Puylaurens. Bien réhabilitée, cette Voie Romaine chargée d'Histoire, constitue un attrait pour Magrin, et sa réputation en fait un parcours de randonnée pédestre incontournable, de même qu'un lieu de visite des touristes, en période estivale notamment, pour flaner au long des plateaux et vallons, à la découverte d'une flore caractéristique ; une table paysagère implantée sur un point du parcours, permet d'identifier depuis les hauteurs de Magrin, l'horizon des communes environnantes. Collines et plateaux composent le paysage de la commune de Magrin. Cultures céréalières, prairies, bois, constituent la principale utilisation des sols par les exploitations agricoles. 

Peuplement : La population est située pour une partie, à peu près centralisée, sur deux villages-hameaux qui sont Montouliès et St André ; l'autre partie de la population est parsemée en habitations individuelles isolées, mais également une certaine partie est localisée sur des lieux-dits qui se sont développés en habitations récentes ; il s'agit notamment des lieux-dits de En Gabarot et Tous-Vents. 

Vie associative : Comité d'animation, horse-ball, société de chasse, le circuit du pastel.

 

Le château

Au Xème siècle Magrin avait son château, château fort du moyen âge avec mur d'enceinte et donjon. A l'époque cathare le château est sous la protection du comte Raymond VII de Toulouse. En 1500, c'est l'époque renaissance, le château appartient à Arnaud de Corneilhan. Il va accoler à la partie médiévale la partie renaissance. La rare curiosité du château de Magrin est constituée par la présence d'un séchoir à pastel, d'où était extrait le bleu "pastel" qui a fait la fortune des commerçants toulousains de la renaissance.

 

Les églises

En 1350, Magrin comptait trois églises : Saint Salvy, Sainte Maropie, Sainte Eulalie. Plus tard a été édifiée l'église de Saint André. Vers 1562, les guerres de religion dévastèrent notre contrée. L'église Sainte Maropie est détruite. Vers 1700, l'église de Sainte Eulalie tombe en ruine et ne sera pas reconstruite. Depuis, les deux églises de Saint André et Saint Salvy subsistent.

Château de Magrin